Pratiquer le hindi en Inde ? Pas facile mais surtout pas...

Un lieu où faire connaître ses bons plans pour voyager en Asie du Sud, partager ses expériences, faire partager son carnet de voyage au jour le jour, se donner rendez-vous à Udaipur ou à Madurai, …

Modérateur: LaurentMaheux

Pratiquer le hindi en Inde ? Pas facile mais surtout pas...

Messagede jaisalmer » 09 Oct 2013, 15:48

...à Delhi, au Rajasthan, à Agra ni dans d'autres endroits touristiques...

Entre le stage de M1 FLE en 2011 (4 mois à l'Alliance française de Panaji / Goa) et celui de 7 mois pour le M2, très formateur, dans la grande (1800 élèves) Alliance de Delhi je n'ai pas eu le temps ces deux dernières années ni de parler beaucoup cette langue (j'en profite pour rappeler que les conditions d'études du hindi en M1 étaient aberrantes pour rester poli) ni de visiter l'Inde pour le plaisir, à ma façon, en prenant mon temps. Aller voir les amis à Ambikapur demande déjà un total AR de 3 jours en train. Perdre une semaine est impensable pour qui veut réussir son stage et rendre un mémoire à peu près présentable. Comme me l'a dit un jour ironiquement et très sentencieusement un de nos enseignants, la voie pour acquérir un Master n'est pas un long fleuve tranquille.... C'est vrai, le secret est un peu de QI et beaucoup bosser.

Visiter Delhi ? Franchement, la ville la plus dangereuse de l'Inde (surtout pour les femmes) ne m'a jamais jamais franchement attiré. Cependant deux très bons souvenirs resteront de l'année 2012 : la visite rendue à Amir Kushau (merci à Madame Gricourt pour son cours de poésie) au Dargah de Nizamuddin et le concert de qawwali qui a suivi ; et la remise d'une récompense par la Bhartiya Anuvad Parishad à Madame Montaut (http://institutfrancais.in/node/242). Bref, Delhi est loin à mes yeux d’être une ville franchement sexy. J'ai pris très rapidement l'habitude, lorsque je voyage seul, d'y passer une nuit et de fuir très rapidement vers l'Inde authentique. Je dois dire que le Lodhi garden est sympa et que l'Ugrassen ki Baoli, s'il m'a déçu par son manque d'entretien, est tout de même un endroit bien relaxant. Quant au hindi aucun intérêt , les gens cultivés ou ceux qui veulent montrer qu'ils le sont prenant soin de vous répondre systématiquement en anglais (si ce n'est en français pour les professeurs de l'Alliance mais on les comprend). Par contre l'année dernière j'ai eu la chance de choisir la femme de ménage pour l'appartement de Jangpura que nous partagions avec les collègues de la culture et j'ai bien pris soin alors de vérifier qu'elle ne connaissait pas l'anglais (enfin, pas plus que one thousand (roupies, bien sûr)). Et j'ai eu aussi quelques moments de bonheur quand j'allais faire mes courses au marché de Bhogal où les commerçants montraient avec chaleur leur plaisir de rencontrer un étranger parlant leur langue. Pour Delhi ça s’arrête là.

En résumé vous avez plus de chance de pouvoir pratiquer votre hindi à Panaji (Goa) ou à Hyderabad qu'à Delhi. Surprenant mais vrai (j'ai séjourné dans les deux villes).

Enfin, 2013, de vraies vacances, comme je l'entends.

J'avais décidé d'arriver à Delhi, hélas, plutôt qu'à Mumbai uniquement parce que je voulais revoir quelques collègues de l'Alliance. J'ai été reçu pendant cinq jours par mon ex-directrice pédagogique (encore merci pour cet accueil si agréable !) avant de fuir vers Gwalior pour trois jours d'approche de la vraie Inde. Le personnel du DM hotel (Link road, 500 rps la chambre) apprécie les gens qui parlent leur langue, c'est une évidence. Ils m'ont toujours bien conseillé, par exemple comment aller au fort en prenant un tempo pour phul bagh puis un autre pour le fort (total 10 rps)... à côté de la famille de français qui demandait des toasts grillés pour le petit déjeuner (vous rendez compte, ça les dérange de faire des toasts grillés...) je faisais presque figure de concitoyen quand je demandais une chola bhatura.

Puis 15 jours à Pachmarhi (via Pipariya). Village de moyenne montagne, point d'entrée sur la réserve de la biosphère de Satpura. Chambre à pas cher (350 rps) au Parikalp hotel. Restaurant familial sympa au Maharaja à côté et, pas loin, Ram Phal le dhobi-wala efficace et gentil. Bref tout le monde était gentil (à part les propriétaires de jeep à la railway station, harceleurs et menteurs comme à Jaisalmer, c'est peu dire). Presque personne parlait anglais, hindi assuré. Il y a des ballades superbes à faire...bref tout était bien à part l'humidité et le fait que seul BSNL y fonctionne pour l'Internet comme pour le téléphone mobile. J'ai noté au passage un travail remarquable des militaires quant à la préservation de leur environnement immédiat.

La ville de Pipariya où se trouve la gare SNCF(I) est super accueillante, sans chichi. Je vous recommande l'ann pugna bhojnalay qui se trouve dans la miThi gali. Un excellent thali, pas cher du tout vraiment donné, y est servi, le père et le jeune fils sont charmants. La salle de restaurant est en longueur et se compose de tables individuelles d'écolier avec leur chaise, le tout en beau bois tout simple, tables et chaises qui sont ramassées et transférées à la fin du déjeuner vers un autre endroit (une école peut-être ?...).

Donc Pipariya + Pachmarhi = gens gentils + hindi.

J'avais promis à une amie malade de lui tenir compagnie si elle venait visiter Hyderabad. J'avais prévu 15 jours pour rendre honneur à la future capitale du Télangana (elle sera peut-être partagée, à la façon du territoire de Chandigarh), choisi des dates qui pouvaient convenir à mon amie, réservé mes tickets de train... Trop inquiète de ne pas pouvoir bien supporter un séjour trop fatiguant elle a décidé de pas venir. J'ai décidé néanmoins de maintenir ce très long crochet en apparence absurde vers le Sud (alors qu'ensuite je vais Amarkantak !). Je ne le regrette pas.

J'ai eu un changement à la gare d'Itarsi. Ce qui m'a permis de faire une longue causette, dans un hindi très pédagogique, avec le manager du "Meal on Wheels" où sont préparés des plateaux repas pour les voyageurs "longue durée". Donc, si un jour vous passez par la gare d'Itarsi, profitez-en pour travailler votre hindi (par contre la nourriture y est quelconque).

Grâce à des amis du site indiamike.com j'ai trouvé à Hyderabad un hôtel pas trop cher (525 rps la nuit) et bien situé, l'Haridwar hotel dans Esamia bazaar à Koti (très bien desservi par les bus). À ce que j'ai compris je suis le premier touriste étranger à m'y rendre. Grosse panique à l'arrivée : plus de single room malgré ma réservation et les 4000 rps déboursées. Convocation au bureau du manager général qui me promet une double room au même prix, prise de photo, remplissage laborieux et inquiet du formulaire 'C' du FRRO... Ouf ! La salle de bain est spartiate (douche au pichet, mais franchement je ne vois pas le problème), la chambre est spacieuse, le restaurant en room service bon marché, bref, content.

Quelques visites à Hyderabad : partir le matin à pied vers le Koti bus stand, tourner à gauche, aller tout droit, traverser la rivière Musi et après environ 3,5 km tout compris nous sommes au Charminar. En plus de ce monument considéré comme incontournable, il y beaucoup à faire dans le coin. Ballades dans le Laad bazaar, visite du superbe Chowmahalla, du Nizam's museum, du Salar Jung museum, quelques photos du gigantesque Osmania general hospital et de la High Court... Je reviens à pied, c'est bon pour la santé.

Au passage, pour ceux qui cherchent un sujet pour un dossier, j'ai quelques pistes : les origines et les témoins du style architectural Indo-saracénic ; les relations qu'entretenait le Nizam avec la dynastie Paigah ; pourquoi peut-on considérer que les Nizams furent les premiers à faire vraiment entrer un État de l'Inde dans la modernité (ce grand État princier couvrait une surface supérieur à celle de la Grèce) ; ou, carrément, faire une étude historique de cet espace en partant des Qutb Shahi (voire des sultans bahmanides) jusqu'à la création prochaine du Télangana en passant par les problèmes au moments de l'Indépendance et la création dramatique de l'Andra-Pradesh  ; sinon une étude historique et linguistique de la Dakhini devrait vous plaire un max. Sans oublier une question diablement d'actualité : était-ce une fausse bonne idée de vouloir créer des états sur des bases linguistiques ?

A l'heure où j'écris j'ai décidé de me poser, d'arrêter les visites (pas de Nehru Centenary Tribal Museum, de NTR Park ni de Falknuma Palace). j'ai pris beaucoup de plaisir à me promener dans le fort de Golconde puis à baguenauder parmi les tombes des Qutb Shahi ; la Ramoji Film city est un endroit impressionnant et le Shuddha Car à de quoi surprendre. Je précise que mon amour des rickshaws m'a fait me déplacer en bus, ce qui est très économique, ou à pied. Aux deux rickshaw pour les trajets à la gare j'en ai ajouté un au milieu ce qui était une nouvelle erreur à mettre à mon actif.

Et le hindi dans tout ça ? Et bien j'évite de parler anglais, alors je peux dire que ça marche. Après tout, il n'y a pas que le télougou, l'ourdou ici aussi a sa place (ek hi zaban hai...). Je n'ai pas trouvé de locuteur de Dakhini, mais il faut dire que je n'ai pas vraiment cherché.

Vendredi matin je pars pour trois semaines de renoncement à Amarkantak. De là j'irai pour moins d'un mois à Ambikapur faire la fête avec mes amis. Amarkantak, Ambikapur, encore deux places où pratiquer votre hindi.

Ensuite retrouvailles avec ma femme à Mumbai avant de partir tous les deux à Panaji.

Je sais, vous n'avez pas forcément les moyens pour l'instant de vous payer un tel voyage, surtout aussi long. N'abandonnez pas, travaillez, mettez petit à petit des sous de côté et un jour vous pourrez partir travailler votre hindi en évitant de préférence Delhi et les places touristiques à mort comme le Rajasthan ou Agra... Choisissez un endroit un peu retiré, restez-y quelques temps, vous vous y ferez des relations et vous pourrez parler cette belle langue.

Je vais essayer plus tard de résumer la suite de ce séjour.
Avatar de l’utilisateur
jaisalmer
 
Messages: 181
Inscription: 09 Mar 2005, 14:54
Localisation: Paris

Retourner vers Live from India : la rubrique des voyageurs de l'été

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron